Suspension d’un crédit immobilier : les procédures envisageables

Le prêt immobilier est généralement le plus important des prêts. Mais parfois, il peut arriver que vous soyez opposé à des difficultés pour le rembourser. Ça peut être en raison de la perte de votre emploi ou autre… C’est important d’anticiper ces difficultés potentielles. Il est donc possible de reporter l’échéance de votre prêt immobilier pour pallier à ces problèmes. Cela correspond à une suspension de votre crédit pendant quelques mois. Voici ce que vous devez faire pour résoudre ce problème.

La suspension d’un prêt immobilier, comment ça fonctionne ?

Tout d’abord, vérifiez les conditions de report dans votre contrat de prêt. Vous devez rembourser les mensualités différées à la fin du prêt. Les mois de versements suspendus sont reportés à la fin du prêt. Votre banquier vous fera signer un avenant au contrat et vous remettra votre nouveau tableau de restructuration. Ce tableau indique le montant et la durée du prêt. 

Cependant, avec une suspension totale, vous ne paierez aucun intérêt pendant la suspension. Mais avec une suspension partielle, vous continuerez à payer des intérêts pendant la suspension.

Le report partiel des échéances du crédit immobilier

À ce niveau, les intérêts et l’assurance-crédit continueront d’être payés. Le crédit est prolongé au prorata du nombre de mois de report. 

En effet, un report partiel devient moins cher pour l’emprunteur. Ceci, s’il est actif à la fin du prêt, plutôt que dans les premières années d’amortissement. Cela s’explique par le fait que vous payez principalement des intérêts au début du prêt. D’autre part, la plupart des dépréciations finissent par être liées à la dette.

Bénéfice : Mettre en place le report partiel peut être très bien planifié. Cela est possible parce que l’allongement de la durée du prêt et les surcoûts peuvent être calculés longtemps à l’avance. En plus, il est moins cher que le report total.

Désavantage : Le report partiel n’est pas une solution optimale pour récupérer beaucoup d’argent. Surtout lorsqu’on est en début du prêt.

Le report total des échéances de prêt immobilier

Ici, seule la prestation d’assurance continue normalement. La prolongation de la durée du prêt dépend du taux d’intérêt, de la durée et du moment du report de votre prêt immobilier.

Le report total vous coûte moins cher à la fin du prêt qu’au début. La raison est que pendant ce temps, l’emprunteur rembourse majoritairement le capital. Le surcoût du prêt que cause un report total dépend de la prolongation qui entraîne cela. Il faut dire qu’il est toujours bien supérieur à celui d’un report partiel. Car les intérêts non payés à la banque s’accumulent et génèrent à leur tour des intérêts supplémentaires.

Bénéfice : Ça vous donne un solide pouvoir d’achat. En effet, vous ne payez que les primes d’assurance. 

Désavantage : Un moratoire de remboursement de quelques mois peut prolonger votre prêt de plusieurs années.

Quel est le montant de la suspension d’un prêt immobilier ?

Votre banque ne peut pas vous facturer de frais administratifs. Reporter votre prêt immobilier est gratuit. Cependant, vous devez garder à l’esprit que le report d’une ou plusieurs échéances augmentera la durée et donc le coût final de votre prêt. Par conséquent, cette solution ne doit être utilisée qu’en cas de difficultés financières passagères. En aucun cas, elle ne doit être utilisée comme un moyen de soulagement d’une situation financière susceptible de se détériorer.